Compte-rendu du Comité de lecture du 26 mars 2014

Etaient présents:

Sylvain Marquis - bibliothécaire
Mmes Aubry-Martel, Buge-Longour, Choef, Leclercq, Loutz, Peion, Quenot, Soldati, Terbier

"LE CONFIDENT" - Hélène Gremillon - (son premier roman, 5 prix littéraires)



Nous sommes en 1975, Camille, jeune éditrice d'une trentaine d'années, vient de perdre sa mère. Parmi les les lettres de condoléances, Camille découvre celle d'un auteur inconnu, qui raconte une histoire, celle de Louis et d'Annie, amis d'enfance et amoureux...
Camille doute qu'elle lui soit réellement adressée, ne reconnait pas les personnages, mais d'autres lettres suivront, apportant des éléments supplémentaires, la suite d'un récit dont elle comprendra en faire partie.
Et cette histoire va nous entrainer dans l'époque trouble du second conflit mondial, dans les années 40. Très rapidement, il sera question d'enfant, de désir d'enfant, de deux femmes à la relation ambigüe mêlées l'une à l'autre par la maternité et le sentiment maternel, mais aussi l'amour, la possessité et le mensonge.

Annie, jeune fille modeste, un peu artiste, se lie d'amitié pour Elisabeth, bourgeoise amoureuse de son mari, mais dont la stérilité met à mal leur union. Cette amitié va évoluer vers le drame d'un méprisable arrangement , aux lourdes conséquences, qui n'est pas sans évoquer la très actuelle et brûlante problématique des mères porteuses...

Acteurs complexes, tourmentés, lâches parfois, mais attachants jusque dans leurs actes les plus abjects, les menant au bord de la folie...
Une belle part a été accordée aux proches d'Elisabeth, éprouvés eux aussi par son infernale obsession; Paul, Louis, Sophie, les parents d'Annie, Jacques.
Et il y a Camille....

Quelques avis des membres du comité (Les participants se sont trouvés divisés mais échanges positifs et captivants)

  • puissante intensité d'émotion,
  • style simple, limpide, lecture fluide,
  • suspense constant, bien amené, livre impossible à lâcher,
  • histoire sensible et touchante, mais situation trouble et malsaine,
  • construction en procédé de retours en arrière, intrigue à tiroir, (souvent repris, un peu redondant),
  • utiliser l'envoi de lettres, (à la mode, peut-être trop),
  • un zeste de profondeur n'aurait pas nuit aux personnages principaux.


Poème de fin:
original, apaisant, ralentit avantageusement la lecture, apporte la juste émotion.

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, pour le prochain comité du 28 mai 2014

Thèmes

Malvoyant
Thème par défaut

Infos pratiques

Adresse
12 bis Square des Fêtes
Tél : 01 30 56 04 89
Horaires 
Mardi et vendredi : 16h-19h
Mercredi et samedi : 10h-13h 14h-18h


Contact
01 30 56 04 89
mediatheque-nautilus@sqy.fr