Comité de lecture

Le comité de lecture se réunit le dernier mardi, tous les deux mois. Vous trouverez ici les comptes-rendus des lectures ainsi que les suggestions des participants.

> Aller à la page des compte rendus

Le cas Eduard Einstein, de Laurent Seksik

Dans Le cas Eduard Einstein, Laurent Seksik lève le voile sur les drames familiaux du génial physicien qu'est Albert Einstein. Un saisissant huis clos.

En finir avec Eddy Bellegueule, d'Edouard Louis

La finesse de l’auteur, par ailleurs sociologue, resitue dans un contexte social le drame familial qui aurait pu devenir une vraie tragédie individuelle. Comment échapper à la détermination ? Comment chaque être peut-il inventer sa liberté ?

Petites scènes capitales, de Sylvie Germain

Plus qu un roman familial, c'est la recréation de scènes qui ont marqué les personnages, de l'enfance à l'âge adulte, de manière indélébile et souvent sous forme d'évocations très visuelles que Sylvie Germain explore. Elle en déroule le questionnement intime : secret des origines, terreur enfantine de l'abandon, constitution toujours incertaine de soi, effarement devant le mal et aussi, ce que l'amour veut dire, comment vivre avec ses morts, comment répondre à un appel plus grand que soi.

Le quatrième mur, de Sorj Chalandon

"L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.

Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal

Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

La dernière fugitive, de Tracy Chevalier

Portrait intime de l'éclosion d'une jeune femme, témoignage précieux sur les habitudes de deux communautés méconnues, les quakers et les esclaves en fuite.

Le Confident, d'Hélène Gremillon

Compte-rendu du Comité de lecture du 26 mars 2014 par Irina ARP LOUTZ

Quelques lectures pour votre été...

Thèmes

Malvoyant
Thème par défaut

Infos pratiques

Adresse
12 bis Square des Fêtes
Tél : 01 30 56 04 89
Horaires 
Mardi et vendredi : 16h-19h
Mercredi et samedi : 10h-13h 14h-18h


Contact
01 30 56 04 89
mediatheque@villepreux.fr